Animations et rencontres

  • RENCONTRE avec Julien WOSNITZA

    RENCONTRE avec Julien WOSNITZA

    Samedi 23 Juin 2018

    « J’ai 24 ans et j’ai compris que le monde allait s’effondrer. Ce n’est pas une intuition mais une réalité. Tous les faisceaux d’indices, toutes les publications scientifiques, toutes les observa­tions concordent : notre civilisation court vers un effon­drement global. Fonte des glaciers, mort des océans, extraction de ressources à outrance, bouleversement sans précédent de la biodiversité, hausse continue du réchauffement climatique, accroissement des inégalités sociales, immuabilité politique, etc.  Et que fait-on ? Rien ! Ou presque rien. Pire, nous croyons encore pouvoir résoudre ces crises fondamentales par le système qui les a précisément engendrées.

    À défaut de pouvoir enrayer cette fuite en avant, voici un véritable manifeste accessible et fulgurant, qui donne l’exacte mesure de cet effondrement à venir pour éveiller les consciences et surtout limiter la hauteur de la chute. »

    Julien Wosnitza



  • RENCONTRE avec Ilaria FONTANA

    RENCONTRE avec Ilaria FONTANA

    Samedi 02 Juin 2018

    Ilaria Fontana, après un parcours d’apprentissage classique dans son pays natal, l’Italie, est venue en France  pour devenir danseuse professionnelle. Mais, très vite, elle choisit de quitter cette route balisée pour un parcours très aventureux. Un mûrissement rapide lui ouvrit un chemin très personnel...

    Elle a beaucoup voyagé et fit d’abord un séjour au Brésil où elle apprit beaucoup mais revint en se posant des questions fondamentales :

    « Qu’avais-je réellement partagé avec ces gens que je ne reverrais plus ? J’avais pénétré dans une partie de la culture brésilienne et avais fait de belles rencontres. J’avais appris nombre de danses et m’étais initiée à la musique. Mais lorsqu’on rencontre des écarts indécents entre riches et pauvres, cette misère qui court les rues, que l’on se sent impuissant face à des situations injustes, à quoi sert-il de voyager ? Que peut la danse contre les inégalités et les injustices ? »

    Elle alla dans les années qui suivirent, à Cuba, puis en Bulgarie. Elle découvrit en Bretagne, « les rondes interminables de Fest-Noz » Elle vécut à Londres « au rythme du swing et du Charleston » pour devenir ensuite : « Une danseuse philosophe » !